Israël

Teatro Praga

Du 3.02 au 5.02/2012

vendredi à 20h30, samedi à 17h30, dimanche à 15h30 / en anglais et en français.

Le texte de Pedro Zegre Penim nominé Meilleur texte dramatique à l'occasion du Prix des Auteurs Portugais 2012.
L’amour peut être un travail pénible. Et en particulier l’amour que l’on éprouve pour un pays. 


Pedro Penim n’est pas juif, la question de l’identité juive n’a pas revêtu d’importance particulière pour lui jusqu’à présent. Jamais les intérêts religieux, économiques ou politiques ne l’avaient amené à s’identifier à Israël.

Photos © Alípio Padilha Photos © Alípio Padilha Photos © Alípio Padilha Photos © Alípio Padilha
Mais sa confrontation avec ce pays et son histoire est intime. Israël, c’est une histoire d’amour avec une terre qui peut tout représenter : l’effroi et l’asile, le chaos et le jardin d’Eden, le passé. un jeu fascinant avec la nation et la fiction, une fouille archéologique dans l’Histoire et le sens, une déclaration qui devient débat sur l’objet même de cet amour. Ici, rien de documentaire ni de pédagogique – si ce n’est que la performance de Penim nous conduit en terrain mouvant, là où se brisent les certitudes, les représentations et les opinions.

Pedro Penim est assis devant son ordinateur, son visage apparaît, projeté sur un écran. Difficile de dire à qui et pour qui il parle : au public, à lui- même, à l’objet de son amour ? Car Israël, cette nation fictive, prend forme humaine dans l’espace, telle une personne avec laquelle il faut vivre. Avec la performeuse Catarina Campino, qui régulièrement interrompt ce flux de paroles en anglais et en français, Penim cerne les contours des images que l’on se fait de l’objet aimé – non sans être, souvent, épris de soi-même.
un amour que l’on tue avec autant de passion, au terme de cette love story. « L’amour se meurt », ici aussi. Mais la performance atteint son but : « creuser le sol et tenter de communiquer avec l’Histoire. En direct ».

Membre du Teatro Praga de Lisbonne, Pedro Penim évolue au cœur d’une forme théâtrale qui articule performance et installation, philosophie et politique, et caractérise cette compagnie. un langage innovant, conscient qu’il se situe toujours à la frontière entre le réel et la fiction. un texte haletant, un cheminement de pensée lucide : Israël nous invite à nous lancer dans ce travail amoureux.

Partager

Générique


LISBONNE

Texte Pedro Zegre Penim
► Nominé Meilleur texte dramatique
à l'occasion du Prix des Auteurs Portugais 2012. *

Mise en scène et Interprétation Pedro Zegre Penim et Catarina Campino

Création lumières Daniel Worm D’Assumpção
Traduction Luísa Yokochi (Kennistranslation) et Pedro Zegre Penim
Production Cristina Correia

En coproduction avec Le Teatro Maria Matos, Lisboa (Portugal)


Le Teatro Praga reçoit le soutien du Secretaria Da Cultura/Dgartes
et est associé à L’O Espaço do Tempo.


* Le texte portugais est joué en français.

Photos © Alípio Padilha

Presse

Prémio Autores SPA/RTP 2012 : Os nomeados. Escrito por Gonçalo Marques em 2012/01/28 para Cinema, Dança, Exposições, Fotografia, Literatura, Mundos, Música, Rádio, Teatro, Televisão.
Lire la suite
Prémios Autores já têm nomeados nas oito áreas. Artigo Parcial. Jornal de Noticias, 2012/01/27.
Lire la suite
Teatro Praga leva duas peças a festival em Bobigny. Por lusa, 2012/01/27.
Lire la suite

Partenaires

  

L M M J V S D
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31