Événements

Édito

par Patrick Sommier
le 1 avril 2014

Varlam Chalamov, qui passa 24 années dans le pire des Goulags « la Kolyma » raconte dans Les Nuits Athéniennes les joutes poétiques nocturnes auxquelles se livraient les prisonniers pour rester simplement humain. Ce qui différencie l’homme de l’animal, disait-il, hormis les besoins naturels, manger, boire, dormir, déféquer, uriner, c’est un sixième besoin, celui de poésie.

On peut cependant passer une vie entière à manger, boire, pisser, chier, dormir. Manger de la merde, boire de la merde, dormir devant la télé ou le dernier blockbuster. Et copuler. Vive la vie.

Roda Gil, mon frère de nuits des temps anciens, résumait le Moyen Âge poétique en ces termes : « À l’époque, un mec qui savait lire et écrire était forcément un pédé ». Pas...