mc93_icon_1mc93_icon_10mc93_icon_11mc93_icon_12mc93_icon_13mc93_icon_14mc93_icon_15mc93_icon_16mc93_icon_17mc93_icon_18mc93_icon_19mc93_icon_2mc93_icon_20mc93_icon_21mc93_icon_22mc93_icon_23mc93_icon_24mc93_icon_25mc93_icon_26mc93_icon_3mc93_icon_4mc93_icon_5mc93_icon_6mc93_icon_7mc93_icon_8mc93_icon_9menu-billetteriemenu-calendriermenu-offcanvasnoir_et_rouge_01noir_et_rouge_02noir_et_rouge_03noir_et_rouge_04noir_et_rouge_05noir_et_rouge_06noir_et_rouge_07noir_et_rouge_08noir_et_rouge_09nouveau_symbol_01nouveau_symbol_02nouveau_symbol_03nouveau_symbol_04nouveau_symbol_05nouveau_symbol_06nouveau_symbol_07 nouveau_symbol_08nouveau_symbol_09pass-illimite

Les résidences

Nicolas Bigards


La résidence de Nicolas Bigards, prévue jusqu’en décembre 2017, convie une cinquantaine d’amateurs autour de la mise en scène des Derniers jours de l’humanité, de Karl Kraus, qui sera créée à la MC93 en 2017 — 2018. Nicolas Bigards est également en charge de la coordination de la Master Class 93

Daniel Conrod


L’auteur Daniel Conrod centre sa résidence sur des professions et professionnels du soin entendu au sens le plus large du terme (éducation, santé, prévention, protection, médiation, travail social...). La résidence d’écriture de Daniel Conrod, Dramaturgie des mutations, prévue jusqu’en juin 2017, est rituellement ponctuée de temps de rencontre et de restitution appelés « banquets », réalisés avec des structures sociales et culturelles du territoire. Elle donne lieu à un développement photographique et vidéo réalisé par Vincent Muteau.

Frédéric Nauczyciel


L’artiste visuel Frédéric Nauczyciel, soutenu pour deux ans de résidence par le conseil départemental de Seine-Saint-Denis, croise diverses langues et pratiques culturelles minoritaires. Il crée, avec Marquis Revlon, vogueur légendaire de la scène de Baltimore un projet transdisciplinaire, le premier Marching Band d’Île-de-France (fanfare déambulatoire composée de marcheurs venus de différentes pratiques de danses et des musiciens amateurs du Nouveau Théâtre de Montreuil). La performance, présentée au Stade Géo André de la Courneuve, sera filmée en public, en présence de l’équipe de football américain de la Courneuve. Avant cela, il a permis à des collégiens de Pavillons-sous-Bois de monter une exposition avec ses photographies.

François Orsoni 


Metteur en scène de la Mort de Danton, François Orsoni est également en résidence dans un collège du département, dans le cadre du dispositif In Situ, mis en place par le conseil départemental de Seine-Saint-Denis. Son projet de résidence s’articule sur la notion de frontières à partir d’Allers-retours du dramaturge allemand Ödon von Horvath.

Natascha Rudolf 


Natascha Rudolf s’intéresse aux lieux de vie fermés en mettant en scène un spectacle inspiré de La Vie, mode d’emploi, de Georges Perec. L’écriture de la pièce s’appuie sur une série d’ateliers qu’elle organise. Ce travail de résidence au long cours sur deux années implique des amateurs et des professionnels.