mc93_icon_1mc93_icon_10mc93_icon_11mc93_icon_12mc93_icon_13mc93_icon_14mc93_icon_15mc93_icon_16mc93_icon_17mc93_icon_18mc93_icon_19mc93_icon_2mc93_icon_20mc93_icon_21mc93_icon_22mc93_icon_23mc93_icon_24mc93_icon_25mc93_icon_26mc93_icon_3mc93_icon_4mc93_icon_5mc93_icon_6mc93_icon_7mc93_icon_8mc93_icon_9menu-billetteriemenu-calendriermenu-offcanvasnoir_et_rouge_01noir_et_rouge_02noir_et_rouge_03noir_et_rouge_04noir_et_rouge_05noir_et_rouge_06noir_et_rouge_07noir_et_rouge_08noir_et_rouge_09nouveau_symbol_01nouveau_symbol_02nouveau_symbol_03nouveau_symbol_04nouveau_symbol_05nouveau_symbol_06nouveau_symbol_07 nouveau_symbol_08nouveau_symbol_09pass-illimite

Saison 2016-2017

Nouveau Théâtre de Montreuil
Présentation

Sombre rivière

Lazare
théâtre

29 mars > 6 avril

- 2h

Depuis ses tout premiers textes, Lazare questionne le présent, son présent, notre présent qu'il ne sépare jamais de ce qui fût son histoire, notre histoire. Il ne cesse d'interroger le passé pour mieux comprendre aujourd'hui, faisant parler vivants et morts, nous entraînant dans le monde trouble des secrets qui finissent par se révéler. Son écriture sait rendre poétique la langue orale de ceux qui ne maîtrisent pas la langue « savante », de ceux qui vivent dans les marges d'une société cabossée.

Avec Sombre Rivière, titre d'un standard de blues, c'est dans la musique et le chant que nous entraînent Lazare et ses compagnons de route pour dire tout à la fois la violence trop actuelle du monde et la force des songes.

Se souvenant de Rainer Werner Fassbinder interviewant sa mère dans son film L'Allemagne en automne, Lazare écrit deux monologues construits comme deux conversations téléphoniques, une avec sa mère, l'autre avec le metteur en scène Claude Régy, pour parler de cette violence qui nous enserre et nous rend peureux et sans défense. Ces deux textes, où l'on n'entend que la parole d'un des correspondants et où l'on devine dans les silences celle de l'interlocuteur, permettent à Lazare de poursuivre son chemin sur la voie d'un théâtre où « la musique est une respiration de l'écriture ».

Un théâtre fort, exceptionnel, profondément personnel « fait d'improvisations et de rythmes qui alterne scènes parlées-chantées et musique », le théâtre d’un artiste pour qui écrire est encore plus nécessaire depuis les attentats de novembre 2015 à Paris.

Générique

Texte et mise en scène Lazare

Avec Anne Baudoux, Laurie Bellanca, Benjamin Colin, Julien Lacroix, Lazare, Olivier Leite,
Mourad Musset, Frank Williams (distribution en cours).

Collaboration artistique Marion Faure
Lumière Christian Dubet

-

Production TNS — Théâtre national de Strasbourg, Vita Nova.

Coproduction MC93 — Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis, Théâtre Liberté — Toulon, Le Grand T — théâtre de Loire-Atlantique.

Avec le soutien de Canal 93.

Et aussi…

tarifs

de 8€ à 23€

À savoir

Nouveau théâtre de Montreuil
Centre dramatique national
10 place Jean Jaurès
93100 Montreuil
+ d'infos

Un service de restauration est proposé sur place.