mc93_icon_1 mc93_icon_10 mc93_icon_11 mc93_icon_12 mc93_icon_13 mc93_icon_14 mc93_icon_15 mc93_icon_16 mc93_icon_17 mc93_icon_18 mc93_icon_19 mc93_icon_2 mc93_icon_20 mc93_icon_21 mc93_icon_22 mc93_icon_23 mc93_icon_24 mc93_icon_25 mc93_icon_26 mc93_icon_3 mc93_icon_4 mc93_icon_5 mc93_icon_6 mc93_icon_7 mc93_icon_8 mc93_icon_9 menu-billetterie menu-calendrier menu-offcanvas menu-participez menu-saison noir_et_rouge_01 noir_et_rouge_02 noir_et_rouge_03 noir_et_rouge_04 noir_et_rouge_05 noir_et_rouge_06 noir_et_rouge_07 noir_et_rouge_08 noir_et_rouge_09 nouveau_symbol_01 nouveau_symbol_02 nouveau_symbol_03 nouveau_symbol_04 nouveau_symbol_05 nouveau_symbol_06 nouveau_symbol_07 nouveau_symbol_08 nouveau_symbol_09 pass-illimite
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies, nous permettant d'améliorer votre expérience d'utilisation. OK

On ne va pas se défiler

On ne va pas se défiler © Sylvain Lefeuvre

Présentation

Lorsque Paris a été désignée ville olympique pour 2024, huit lieux de création et de diffusion du spectacle vivant de Seine-Saint-Denis, dont la MC93, ont eu le désir de se réunir en collectif afin de rêver à ce que pourrait être l’Olympiade Culturelle : un événement artistique, festif et fédérateur, allié à une réflexion plus profonde sur les mutations que nous devons opérer sur ce territoire.

Ces huit lieux rassemblés dans le collectif La Beauté du Geste mettent aujourd’hui leur énergie en commun pour organiser en juin 2024 une grande parade construite à partir de septembre 2022 à travers un processus participatif long.

Ces projets artistiques au long cours impulsés par les huit lieux, formeront à terme les différents segments de la parade composée au total de plus de 1200 jeunes. Issus des commandes passées par les membres de La Beauté du Geste à des artistes et imaginés en étroite collaboration avec les habitant·e·s, chaque segment sera singulier.

Intitulée On ne va pas se défiler, cette parade porterahaut et fort la créativité, la diversité et la solidaritéde la jeunesse de Seine-Saint-Denis.

Trois chorégraphes pour une grande parade

Dalila Belaza

Dans son travail, Dalila Belaza s’efforce de creuser le sillon d’une relation intime entre le mouvement physique et les espaces qu’il crée. Pour la parade, avec des jeunes femmes professionnelles du rugby et des pratiques gymniques et sportives, elle composera une performance qui mène des états émotionnels à leur paroxysme : des états qu'on peut retrouver autant dans le sport et la musique que dans la danse, pour les partager avec les spectateurs comme cela se fait dans la culture arabe avec le Tarab.

Pierre Rigal

Athlète de haut niveau dans sa jeunesse, Pierre Rigal s’inté-resse depuis longtemps aux mouvements et gestes dans le milieu sportif et à la façon dont ces mouvements génèrent une certaine esthétique. Pour la parade, il souhaite constituer une ronde, forme de danse universelle, au sein de laquelle seront mises en valeur les différentes cultures chorégra-phiques et musicales de la jeunesse de Seine-Saint-Denis.

Thierry Thieû Niang

Fort de ses rencontres avec des jeunes de Seine-Saint-Denis mais aussi de l’attention qu’il a porté durant sa résidence à l’Hôpital Avicenne de Bobigny aux personnels et aux patients, notamment pendant la pandémie, Thierry Thieû Niang a souhaité faire des gestes et des mouvements des personnes en situation de handicap une chorégraphie à transmettre ensuite à d’autres jeunes participants.

La beauté du geste

Le collectif La Beauté du Geste rassemble huit lieux de création et de diffusion du spectacle vivant de Seine-Saint-Denis ayant une convention de financement avec le ministère de la Culture et soutenus par le département de la Seine-Saint-Denis : trois centres dramatiques nationaux, le Théâtre Public de Montreuil, La Commune à Aubervilliers, le Théâtre Gérard Philipe à Saint-Denis, trois scènes conventionnées, le Théâtre Louis Aragon à Tremblay-en-France, l’Espace 1789 à Saint- Ouen, Houdremont Centre culturel et la Maison des Jonglages à la Courneuve, ainsi que la MC93 — Maison de la Culture de Seine-Saint- Denis à Bobigny et le CN D — Centre national de la Danse, à Pantin.

La Beauté du geste bénéficie du soutien du Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques – Paris 2024, du ministère de la Culture (Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France), de la Région Île-de-France et du Département de la Seine-Saint-Denis.