mc93_icon_1mc93_icon_10mc93_icon_11mc93_icon_12mc93_icon_13mc93_icon_14mc93_icon_15mc93_icon_16mc93_icon_17mc93_icon_18mc93_icon_19mc93_icon_20mc93_icon_21mc93_icon_22mc93_icon_23mc93_icon_24mc93_icon_25mc93_icon_26mc93_icon_3mc93_icon_4mc93_icon_5mc93_icon_6mc93_icon_7mc93_icon_8mc93_icon_9menu-billetteriemenu-calendriermenu-offcanvasmenu-saisonnoir_et_rouge_01noir_et_rouge_02noir_et_rouge_03noir_et_rouge_04noir_et_rouge_05noir_et_rouge_06noir_et_rouge_07noir_et_rouge_08noir_et_rouge_09nouveau_symbol_01nouveau_symbol_03nouveau_symbol_04nouveau_symbol_05nouveau_symbol_06nouveau_symbol_07 nouveau_symbol_08nouveau_symbol_09pass-illimite
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies, nous permettant d'améliorer votre expérience d'utilisation. OK

La Fabrique d’expériences

Présentation

Catherine Boskowitz

Résidence Théâtre - Arts visuels et sonores

Invitée en février 2016 par Hortense Archambault à présenter une lecture à la Maison des parents du quartier de l’étoile à Bobigny, Catherine Boskowitz renoue avec le territoire de la Seine-Saint-Denis qu’elle connait bien : son aventure théâtrale a débuté à Aubervilliers où elle a fondé la compagnie ABC en 1985.

Ces deux dernières années, elle participe activement aux rencontres initiées par l’auteur et metteur en scène Lazare et suit les différents banquets que propose Daniel Conrod, écrivain en résidence à la MC93. Du dialogue qui s'établit entre eux, et avec la MC93, naît l’idée que Catherine Boskowitz débutera sa résidence quand celle de Daniel Conrod finira, comme un passage de relai ouvrant sur un nouveau projet de rencontre et de création théâtrale dans le territoire balbynien.

Suivre la résidence de Catherine Boskowitz sur le journal de bord en ligne

"Metteure en scène, dessinatrice, initiatrice de projets réunissant de nombreux artistes, je travaille en France, en Haïti, en Colombie, dans plusieurs pays d'Afrique et au Moyen-Orient. Je voyage aussi en Europe. À l’intérieur de ce mouvement, de ces allers-retours, je construis avec mon équipe et des artistes étrangers un travail de création où le théâtre occupe une place essentielle.

Aujourd'hui à Bobigny pour deux ans, je rencontre des habitants de la ville avec lesquels je composerai des écritures textuelles, visuelles et sonores pour mon prochain spectacle LE PIRE N'EST PAS TOUJOURS CERTAIN qui sera présenté en automne 2019 à la MC93.

Le dernier texte de Patrick Chamoiseau « Frères migrants » est mon point de départ... Ce texte anticipe une révolution des consciences, un avenir à rêver, à bâtir AVEC les gens qui fuient leurs pays et s'exilent aujourd'hui en Europe.

Il est le chemin, la colonne vertébrale, le fil qui me conduira à l'écoute d'autres récits, ceux des habitants de Bobigny dans cette ville faite de migrations successives, en perpétuel mouvement... Un lieu de tous les possibles... L'imaginer comme une ville utopique dans un futur proche est un projet passionnant !

Avec la comédienne Estelle Lesage qui m'accompagne lors de ma résidence, il s'agit d'inscrire mon geste artistique dans la suite de celui de Patrick Chamoiseau. S'emparer de  Frères Migrants pour le donner à lire, à penser, à partager avec les balbyniens qui le souhaitent, et ainsi imaginer la dramaturgie du spectacle à venir : Une pièce d'anticipation.

Dès ce premier semestre 2018, nous commençons à inventer différents protocoles d'écritureS avec certaines associations balbyniennes et un groupe d'amateurs de théâtre. À travers le dessin, la construction d'objets scénographiques, le jeu, des enregistrements sonores et des captations d'images, nous allons fabriquer des installations visuelles et théâtrales qui traceront les pistes de la création à venir.

Dans le spectacle final prévu à l'automne 2019 à la MC93 et qui sera joué par des acteurs professionnels, il m'apparait dès aujourd'hui, que certaines parties de Frères migrants et les pistes développées à Bobigny, seront le socle poétique et politique du spectacle."

Catherine Boskowitz

Biographie(s)
Catherine Boskowitz

Catherine Boskowitz est metteure en scène, travaille en France, en Afrique, au Moyen-Orient, en Colombie, en Haïti et voyage dans d'autres parties du monde.

Initiatrice de projets réunissant de nombreux artistes, elle a fondé et co-dirigé pendant dix ans le Collectif 12 à Mantes la Jolie, Fabrique des nouveaux territoires de l’art, et accompagné ainsi nombres de réalisations d'artistes français et étrangers créées sur le territoire mantais, pour certaines, en collaboration avec les habitants.   

Témoin de nombreux événements sociaux et politiques qui ont secoué la planète ces vingt dernières années, elle s'attache à questionner l’époque contemporaine sur l'engagement par le biais entre autres de l’écriture du plateau. A partir de vecteurs pluriels tels que la scène, l’image, la performance, la peinture, la composition du son, elle présente au public un travail de création où l'acteur occupe une place essentielle, avec une équipe artistique pluridisciplinaire et multiculturelle.

Ses points de départ : un texte / une pensée... et en diagonale, surgit sur scène, pendant la représentation, un contrepoint : l'intervention directe adressée au public.

Ses dernières mises en scène dont en 2013 La Dernière interview de Jean Genet avec l’acteur-performeur et auteur Dieudonné Niangouna, en 2015 Le Projet Penthésilée,  en 2017 Fictions ordinaires, spectacle  co-réalisé avec Jean-Christophe Lanquetin et créé en milieu urbain en Colombie, sont chaque fois une invitation au public à interroger sa propre place de spectateur.

Elle travaille aussi avec le chorégraphe Andreya Ouamba sur la création du spectacle  De quoi sommes-nous faits ?  présenté au  au festival des Francophonies en Limousin et Théâtre de la Ville-Les Abbesses en  2018.

Aujourd'hui à Bobigny, en résidence à la MC93 pour deux ans, elle prépare son prochain spectacle  Le pire n'est pas (toujours) certain, qui sera créé au Festival des Francophonies en Limousin en septembre 2019 et en décembre 2019 à la MC93.