mc93_icon_1 mc93_icon_10 mc93_icon_11 mc93_icon_12 mc93_icon_13 mc93_icon_14 mc93_icon_15 mc93_icon_16 mc93_icon_17 mc93_icon_18 mc93_icon_19 mc93_icon_2 mc93_icon_20 mc93_icon_21 mc93_icon_22 mc93_icon_23 mc93_icon_24 mc93_icon_25 mc93_icon_26 mc93_icon_3 mc93_icon_4 mc93_icon_5 mc93_icon_6 mc93_icon_7 mc93_icon_8 mc93_icon_9 menu-billetterie menu-calendrier menu-offcanvas menu-participez menu-saison noir_et_rouge_01 noir_et_rouge_02 noir_et_rouge_03 noir_et_rouge_04 noir_et_rouge_05 noir_et_rouge_06 noir_et_rouge_07 noir_et_rouge_08 noir_et_rouge_09 nouveau_symbol_01 nouveau_symbol_02 nouveau_symbol_03 nouveau_symbol_04 nouveau_symbol_05 nouveau_symbol_06 nouveau_symbol_07 nouveau_symbol_08 nouveau_symbol_09 pass-illimite
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies, nous permettant d'améliorer votre expérience d'utilisation. OK

Saison 2017 / 2018

Présentation

Les derniers jours de l'humanité

Nicolas Bigards
17 > 20 janvier – 2h avec entracte – Salle Oleg Efremov
Théâtre, Musique — Création

La traversée d’une grande œuvre de la littérature, terrifiant tableau d’une des guerres les plus meurtrières, celle de 1914-1918. Un théâtre torrentiel pétri d’humanité, de colère, d’humour noir pour dénoncer violemment la bêtise et les mensonges des criminels va-t-en-guerre. Nicolas Bigards associe à une équipe d’artistes professionnels une soixantaine d’amateurs.

Générique

Mise en scène Nicolas Bigards
D’après Karl Kraus, traduit de l'allemand par Jean-Louis Besson et Henri Christophe.

Avec Denis Boyer, Guillaume Delalandre, Olivier Dupuy, Simon Mauclair, Alexandre Ruby,

l’orchestre de spectacle du Nouveau théâtre de Montreuil,

et soixante-dix amateurs Cécile Antonczak, Jean-Pascal Arnaud, Patrick Baudin, Sabrina Bansalem, Régine Besenval, Roger Besenval, Evelyn  Bledniak, Andrée Boille, David Bonamy, Dominique Boucherie, Dominique Bouillon, Odile Chaurand, Jean-Michel Cherel, Marie-Noëlle Colombe, Claire Daems, Aourdia Dahmana, Monique Dandoy, Zoé De Tournemire, Anne-Marie Fernier, Pascale Forderer, Colette Funfschilling, Davide Galli, Anne Giraud, Marie Guereni, Phanie Guichard, Farid Hamzi, Emmanuelle Hebraud, Boris Kozierow, Aline Lebert, Karine Letrouit, Michèle Lewy, Etienne Marchand, Aleksander  Monteiro Goncalves, Patricia Morato, Gérard Muller, Charline Picard, Thibaut Pietrera, Adrien Pont, Anne-Laure Popelin, Catherine Puliero, Mélisse Ramby, Catherine Reveilliez, René Reveilliez, Marie-Christine Rogala, Mireille Sautron, Mélanie Schmit, Yann Texier, Sylvie Tonarelli, Driss Touati, Rahima Yahiaoui, Bahia Yenbou

Scénographie et costumes Chantal de La Coste
Collaboration artistique Christelle Carlier, Denis Boyer, Guillaume Delalandre, Simon Mauclair, Béatrice Houplain
Direction musicale Mélanie Collin Cremonesi et Allan Houdayer
Lumière Pierre Setbon
Musique Béatrice Demi Mondaine, Sylvain Cartigny, Joseph Dahan, Dimi Dero, Mystic Gordon, Allan Houdayer

-

Production MC93 — Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis, Compagnie En passant

Avec le soutien de la SPEDIDAM, société de perception et de distribution gérant les droits des artistes interprètes.

Le texte est publié aux Éditions Agone.

Biographie(s)
Nicolas Bigards

Le théâtre chez Nicolas Bigards est une histoire de rencontres avec des comédiens, des metteurs en scène, des auteurs. Il connaît son premier choc de théâtre en assistant à une représentation des Derniers jours de l’humanité de Karl Kraus dans la mise en scène de Philippe Delaigue et Enzo Cormann. Delaigue deviendra ensuite son professeur. Il lui mettra le pied à l’étrier en 1991 en lui faisant rencontrer Wladislaw Znorko, qu’il assistera sur La Cité Cornu, avec comme interprète Bruno Bœglin. Cette double rencontre achèvera son entrée en théâtre.

En 1995, il entame une longue collaboration artistique avec Jean-François Peyret  : Traité des passions Descartes / Racine (1995), Traité des passions II (Notes pour une pathétique) et Traité des passions III (Traité des couleurs) (1996), Un Faust-Histoire naturelle (1998), Histoire naturelle de l’esprit et Projection privée / Théâtre public - Sur des poèmes d’Auden – (2000), La Génisse et le Pythagoricien (2002). En 2001, il coréalise avec Jean-François Peyret Le Vol au-dessus de l’océan, pièce radiophonique de Bertolt Brecht et Turing Machine en 1999 à la MC93. En juillet 2005, ils organiseront ensemble Ce soir on improvise mais c’est cet après-midi, série de lectures, d’ateliers et de rencontres avec scientifiques, écrivains et philosophes, à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon dans le cadre du Festival d’Avignon.

Nicolas Bigards crée en 2003 à la MC93 Manuscrit corbeau de Max Aub, puis en 2006, Nothing Hurts de Falk Richter. En 2007, c’est avec Barthes le Questionneur que le projet artistique de Nicolas Bigards s’ancre à la MC93 sur la durée, avec Chroniques du bord de scène en 2008, Chroniques du bord de scène - saison 2 - Hello America en 2009 et Chroniques du bord de scène saison 3 - USA d’après John Dos Passos en 2010. En 2011, dans le cadre du cycle António Lobo Antunes, il met en scène l’adaptation de deux romans : Fado Alexandrino en collaboration avec Georges Lavaudant et Le Traité des passions de l’âme. En 2012, il reprend la série des Chroniques du bord de scène, avec une cinquième saison constituée de deux épisodes, à partir de textes de James Ellroy, avec les élèves du Conservatoire de Bobigny, Judith Henry, Béatrice Demi Mondaine et Dimi Dero. Puis, en 2013, il adapte American Tabloïd de James Ellroy.

En 2015, il met en scène Les Derniers jours de l’humanité de Karl Kraus avec le collectif Zavtra et le groupe rock Demi Mondaine, pièce qu'il recrée en 2017 avec la participation d'une soixantaine d'amateurs.

Dates
  • mer 17 janvier 2018 – 20h30
  • jeu 18 janvier 2018 – 20h30
  • ven 19 janvier 2018 – 20h30
  • sam 20 janvier 2018 – 18h30
tarifs

Gratuit sur réservation

Vous souhaitez réserver par téléphone ?
Contactez-nous au +33 (0)1 41 60 72 72

À savoir

La Garderie éphémère
Chaque samedi, la MC93 s'occupe de vos enfants pendant que vous assistez au spectacle. + d'infos