mc93_icon_1mc93_icon_10mc93_icon_11mc93_icon_12mc93_icon_13mc93_icon_14mc93_icon_15mc93_icon_16mc93_icon_17mc93_icon_18mc93_icon_19mc93_icon_2mc93_icon_20mc93_icon_21mc93_icon_22mc93_icon_23mc93_icon_24mc93_icon_25mc93_icon_26mc93_icon_3mc93_icon_4mc93_icon_5mc93_icon_6mc93_icon_7mc93_icon_8mc93_icon_9menu-billetteriemenu-calendriermenu-offcanvasmenu-saisonnoir_et_rouge_01noir_et_rouge_02noir_et_rouge_03noir_et_rouge_04noir_et_rouge_05noir_et_rouge_06noir_et_rouge_07noir_et_rouge_08noir_et_rouge_09nouveau_symbol_01nouveau_symbol_02nouveau_symbol_03nouveau_symbol_04nouveau_symbol_05nouveau_symbol_06nouveau_symbol_07 nouveau_symbol_08nouveau_symbol_09pass-illimite

La Fabrique d’expériences

Présentation

Nicolas Bigards

La résidence de Nicolas Bigards, prévue jusqu’en décembre 2017, convie une cinquantaine d’amateurs autour de la mise en scène des Derniers jours de l’humanité, de Karl Kraus, qui sera créée à la MC93 en 2017 — 2018. Nicolas Bigards est également en charge de la coordination de la Master Class 93

Biographie(s)
Nicolas Bigards

Le théâtre chez Nicolas Bigards est une histoire de rencontres avec des comédiens, des metteurs en scène, des auteurs. Il connaît son premier choc de théâtre en assistant à une représentation des Derniers jours de l’humanité de Karl Kraus dans la mise en scène de Philippe Delaigue et Enzo Cormann. Delaigue deviendra ensuite son professeur. Il lui mettra le pied à l’étrier en 1991 en lui faisant rencontrer Wladislaw Znorko, qu’il assistera sur La Cité Cornu, avec comme interprète Bruno Bœglin. Cette double rencontre achèvera son entrée en théâtre.

En 1995, il entame une longue collaboration artistique avec Jean-François Peyret  : Traité des passions Descartes / Racine (1995), Traité des passions II (Notes pour une pathétique) et Traité des passions III (Traité des couleurs) (1996), Un Faust-Histoire naturelle (1998), Histoire naturelle de l’esprit et Projection privée / Théâtre public - Sur des poèmes d’Auden – (2000), La Génisse et le Pythagoricien (2002). En 2001, il coréalise avec Jean-François Peyret Le Vol au-dessus de l’océan, pièce radiophonique de Bertolt Brecht et Turing Machine en 1999 à la MC93. En juillet 2005, ils organiseront ensemble Ce soir on improvise mais c’est cet après-midi, série de lectures, d’ateliers et de rencontres avec scientifiques, écrivains et philosophes, à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon dans le cadre du Festival d’Avignon.

Nicolas Bigards crée en 2003 à la MC93 Manuscrit corbeau de Max Aub, puis en 2006, Nothing Hurts de Falk Richter. En 2007, c’est avec Barthes le Questionneur que le projet artistique de Nicolas Bigards s’ancre à la MC93 sur la durée, avec Chroniques du bord de scène en 2008, Chroniques du bord de scène - saison 2 - Hello America en 2009 et Chroniques du bord de scène saison 3 - USAd’après John Dos Passos en 2010. En 2011, dans le cadre du cycle António Lobo Antunes, il met en scène l’adaptation de deux romans : Fado Alexandrino en collaboration avec Georges Lavaudant et Le Traité des passions de l’âme. En 2012, il reprend la série des Chroniques du bord de scène, avec une cinquième saison constituée de deux épisodes, à partir de textes de James Ellroy, avec les élèves du Conservatoire de Bobigny, Judith Henry, Béatrice Demi Mondaine et Dimi Dero. Puis, en 2013, il adapte American Tabloïd de James Ellroy.

En 2015, il met en scène Les Derniers jours de l’humanité de Karl Kraus avec le collectif Zavtra et le groupe rock Demi Mondaine, pièce qu'il recrée en 2017 avec la participation d'une soixantaine d'amateurs.