mc93_icon_1 mc93_icon_10 mc93_icon_11 mc93_icon_12 mc93_icon_13 mc93_icon_14 mc93_icon_15 mc93_icon_16 mc93_icon_17 mc93_icon_18 mc93_icon_19 mc93_icon_2 mc93_icon_20 mc93_icon_21 mc93_icon_22 mc93_icon_23 mc93_icon_24 mc93_icon_25 mc93_icon_26 mc93_icon_3 mc93_icon_4 mc93_icon_5 mc93_icon_6 mc93_icon_7 mc93_icon_8 mc93_icon_9 menu-billetterie menu-calendrier menu-offcanvas menu-participez menu-saison noir_et_rouge_01 noir_et_rouge_02 noir_et_rouge_03 noir_et_rouge_04 noir_et_rouge_05 noir_et_rouge_06 noir_et_rouge_07 noir_et_rouge_08 noir_et_rouge_09 nouveau_symbol_01 nouveau_symbol_02 nouveau_symbol_03 nouveau_symbol_04 nouveau_symbol_05 nouveau_symbol_06 nouveau_symbol_07 nouveau_symbol_08 nouveau_symbol_09 pass-illimite
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies, nous permettant d'améliorer votre expérience d'utilisation. OK

La Fabrique d’expériences

Présentation

Séance 2

L'éducation populaire et ses liens avec le théâtre
Mercredi 28 novembre 2018

Vingt personnes ont fait le déplacement pour nous rejoindre pour cette deuxième séance, dont le thème fut L'éducation populaire et ses liens avec le théâtre, autrement dit ce qui se trame depuis la moitié du XXe siècle entre ces deux institutions.

Dans une première partie de la soirée sont évoqués rapidement les liens ayant toujours existé entre éducation en général (et non simplement éducation populaire) et le théâtre, ceci en partant du théâtre grec antique (Eschyle, Sophocle, Aristophane). Est aussi brièvement mentionnée la pratique du théâtre dans les collèges jésuites à la Renaissance, ceci pour en arriver plus directement aux rapports récents  théâtre/éducation populaire, avec par exemple dès 1978 de  l'accueil du Théâtre de l'Opprimé par des associations d'éducation populaire (CEMEA), et plus récemment encore l'utilisation par l'éducation populaire de certaines caractéristiques du théâtre pour inventer les Conférences gesticulées.

La majeure partie de la soirée  est ensuite laissée à Denise Barriolage, inspectrice principale honoraire de la jeunesse et des sports et  membre du comité d'histoire du ministère jeunesse et sports, qui donne des détails sur la façon dont ce ministère à tenté, avec des ardeurs diverses au fil du temps, de dynamiser à la fois l'éducation populaire et le théâtre.

Sont ainsi présentés successivement : la genèse, en 1944 et au cours des quelques années suivantes, du projet d’action « éducative » par la culture (avec le personnage-clé de Jean Guéhenno) ; la création du corps d’instructeurs nationaux (puis de CTP, Conseiller technique pédagogique) dans les années 1960), ainsi que les modalités de leur mode d'intervention et leurs publics.

En 1944, le gouvernement provisoire de la France avait en effet créé une Direction de la Culture populaire (synonyme alors d'éducation populaire) et des Mouvements de Jeunesse, qui, reprenant les idées forgées dans la clandestinité, mettra en place avec les premiers instructeurs d'animateurs de jeunesse, des actions visant à dynamiser l'éducation populaire et la pratique du théâtre dans les milieux populaires, mais aussi la lecture, le livre, le cinéma, etc.

Cette présentation du versant institutionnel et ministériel de l'éducation populaire se mêlant de théâtre (versant institutionnel trop peu souvent évoqué en général), a fait ressortir les succès de la démarche, mais aussi ses paradoxes et ses échecs.

Un débat de 45 minutes termine la rencontre, permet de préciser et de pointer les implications du politique dans l'éducation populaire, lorsque le personnel politique accepte d'en tenir compte et, parfois, trop rarement, ne semble pas la craindre.

Petites pistes bibliographiques pour séance 2 :

 

Valentin (Jean-Marie), Les Jésuites et le théâtre (1554-1680), Éditions Desjonquères, 2001, 752 p

Denizot (Marion) (dir.), Théâtre populaire et représentations du peuple, Presses universitaires de Rennes, 2010, 222 p.

Boal (Augusto), Le théâtre de l'Opprimé, La Découverte, rééd 2007, 224 p.

Tetard (Françoise), Barriolade (Denise), Brouselle (Valérie), Egret (Jean-Paul) (coord), Cadres de jeunesse et d'éducation populaire 1918-1971, La Documentation française, 2010, 336 p. (colloque autour des archives des associations de jeunesse et d'éducation populaire, cet ouvrage retrace l'histoire des cadres de jeunesse et d'éducation populaire, depuis les premiers stages organisés aux lendemains de la première guerre mondiale, jusque 1971)