mc93_icon_1mc93_icon_10mc93_icon_11mc93_icon_12mc93_icon_13mc93_icon_14mc93_icon_15mc93_icon_16mc93_icon_17mc93_icon_18mc93_icon_19mc93_icon_2mc93_icon_20mc93_icon_21mc93_icon_22mc93_icon_23mc93_icon_24mc93_icon_25mc93_icon_26mc93_icon_3mc93_icon_4mc93_icon_5mc93_icon_6mc93_icon_7mc93_icon_8mc93_icon_9menu-billetteriemenu-calendriermenu-offcanvasnoir_et_rouge_01noir_et_rouge_02noir_et_rouge_03noir_et_rouge_04noir_et_rouge_05noir_et_rouge_06noir_et_rouge_07noir_et_rouge_08noir_et_rouge_09nouveau_symbol_01nouveau_symbol_02nouveau_symbol_03nouveau_symbol_04nouveau_symbol_05nouveau_symbol_06nouveau_symbol_07 nouveau_symbol_08nouveau_symbol_09pass-illimite

Saison 2016-2017

Conservatoire Jean Weiner, Bobigny
Présentation

Sextuor du Printemps

Centre de musique de chambre de Paris
musique

7 mars

L’été de l’année 1860 se passe à Hambourg « C’est là, dans cette ambiance nordique qu’il aime et qui donne à sa musique une couleur si particulière, qu’il va composer un premier groupe d’œuvres de musique de chambre dont lui-même, à la fin de sa vie, dira qu’il n’a jamais rien fait de mieux depuis. Il s’agit du sextuor opus 18 et des deux quatuors avec piano opus 25 et 26. » (Johannes Brahms, de Claude Rostand, 1978).

Joachim qui reçoit une copie du sextuor dès son achèvement en septembre 1860 ne fait pour la première fois aucune critique ni observation. L’œuvre, douce et classique, est comparée « aux plus belles réussites de Mozart de par le jaillissement de son inspiration et la perfection de sa forme ».

Mais attablons-nous pour la soirée dans une de ces tavernes à matelots du port de Hambourg où l’on devine derrière toutes sortes d’écrans sonores et de fumée la présence d’un jeune pianiste hors du commun, qui nous interprète tour à tour à volonté czardas et romances populaires hongroises, en y mêlant de temps en temps ses propres œuvres…

--

Depuis novembre 2015, le Centre de musique de chambre de Paris propose une manière inédite d’entendre et de voir la musique de chambre. En vue de s’adresser aux publics les plus nombreux possibles, il crée des spectacles musicaux résolument insolites, réalisés autour d’une œuvre majeure de musique de chambre.

Générique

Sextuor de Brahms

Direction artistique et mise en scène Jérôme Pernoo

Violon Eva Zavarro
Violon Shuichi Okada
Alto Manuel Vioque-Judde
Alto Violaine Despeyroux
Violoncelle Bumjun Kim
Violoncelle Laure Le Dantec

-

Production Centre de musique de chambre de Paris

Biographie(s)
Jérôme Pernoo

Jérôme Pernoo est un violoncelliste invité dans le monde entier.

Il joue au Carnegie Hall de New York, à la Philharmonie de Berlin, au Wigmore Hall de Londres, au Théâtre des Champs Elysées à Paris avec des orchestres tels que l’Orchestre National de France, le Deutsches Symphonie de Berlin, le Symphonique de Vienne ou le Chamber Orchestra of Europe.

Il enregistre pour Universal Music (Decca, Deutsche Grammophon).

Il est l’inventeur du festival Les Vacances de Monsieur Haydn et de l’Ecole des Mélomanes, co-fondateur du festival de Pâques de Deauville, producteur des  Apprentis du Bien Nourri sur France Musique, auteur d’un livre sur la transmission de la musique L’Amateur paru chez Symétrie.

Jérôme Pernoo est professeur de violoncelle au Conservatoire de Paris et régulièrement invité à donner des master class en Angleterre, en Suisse, en Allemagne (Kronberg Academy).

Il vient d’ouvrir une classe de perfectionnement de musique de chambre à l’Ecole Normale de Musique de Paris et enseigne au sein de l’ECMA (European Chamber Music Academy).

Le Centre de Musique de Chambre de Paris

Le Centre de musique de chambre de Paris vise à promouvoir la musique de chambre et les jeunes interprètes professionnels. Son une offre originale et novatrice est offerte à tous les publics. Le violoncelliste Jérôme Pernoo en est l’inventeur et le directeur artistique.

L’ambition du Centre est de  renouveler la perception du concert, en transformant sa forme, en jouant sur l’accessibilité des œuvres et la proximité des interprètes, en se concentrant sur le plaisir du spectacle vivant.

L’offre de programmation se veut très  accessible tant en ce qui concerne les œuvres que son prix. C’est une  approche «  sensible » qui est privilégiée, tout en garantissant le plus haut niveau de qualité professionnelle.

Autour de ces trois clés,  une véritable communauté de public peut se créer : Tout est fait pour faciliter sa fidélisation, développer son goût et l’amener à une écoute active.

tarifs

Gratuit

Événements

Retrouvez également le Centre de musique de chambre pour La mort du poète, le 22 janvier 2017 et le Sextuor du Printemps, le 7 mars 2017.

À savoir

Conservatoire Jean Weiner
2 Place de la Libération
93000 Bobigny