mc93_icon_1 mc93_icon_10 mc93_icon_11 mc93_icon_12 mc93_icon_13 mc93_icon_14 mc93_icon_15 mc93_icon_16 mc93_icon_17 mc93_icon_18 mc93_icon_19 mc93_icon_2 mc93_icon_20 mc93_icon_21 mc93_icon_22 mc93_icon_23 mc93_icon_24 mc93_icon_25 mc93_icon_26 mc93_icon_3 mc93_icon_4 mc93_icon_5 mc93_icon_6 mc93_icon_7 mc93_icon_8 mc93_icon_9 menu-billetterie menu-calendrier menu-offcanvas menu-participez menu-saison noir_et_rouge_01 noir_et_rouge_02 noir_et_rouge_03 noir_et_rouge_04 noir_et_rouge_05 noir_et_rouge_06 noir_et_rouge_07 noir_et_rouge_08 noir_et_rouge_09 nouveau_symbol_01 nouveau_symbol_02 nouveau_symbol_03 nouveau_symbol_04 nouveau_symbol_05 nouveau_symbol_06 nouveau_symbol_07 nouveau_symbol_08 nouveau_symbol_09 pass-illimite
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies, nous permettant d'améliorer votre expérience d'utilisation. OK

Saison 2018 / 2019

Présentation

George Dandin ou le mari confondu

Jean-Pierre Vincent
Théâtre
26 septembre > 7 octobre
2h – Salle Oleg Efremov

Molière, cruel, lucide et drôle, organise en trois actes la descente aux enfers d’un paysan parvenu, victime volontaire de son ambition débordante, aux prises avec une très jeune épouse qui, avec force et détermination, revendique son désir de liberté.

Un tableau sans concession, véritable combat où les sexes et les classes sociales s'affrontent sans merci, dressé par un maître incontesté de la comédie de mœurs, mis en scène avec la férocité, la jubilation et l'élégance d'un maître de la mise en scène.

La presse en parle !


Le Monde, le 4 septembre 2018 par Fabienne Darge
"Du théâtre classique à son meilleur : Jean-Pierre Vincent offre une lecture passionnante pour notre époque de George Dandin, petite comédie de Molière, en fait d'une radicalité et d'une modernité  étonnantes"

Les inrocks, le 2 mars 2018 par Patrick Sourd (lire l'article)
"Jean-Pierre Vincent nous renvoie à nous-mêmes, en s'amusant de l'image d'un grouillant panier de crabes. On rit jaune au final de se rendre compte que sur cette scène, comme dans la vie, chacun n'est plus motivé que par le désir de devoir sauver sa peau"

 

Il la paye chère son ambition nobiliaire le pauvre George Dandin devenu de la Dandinière. Il a acheté sa très jeune épouse, vendue sans trop de scrupules par des parents ruinés. Il a voulu être aimé, petit tyran domestique sûr de son bon droit de propriétaire. Mais tout lui échappe face à cette jeune femme éprise de liberté et son rêve ambitieux devient un cauchemar permanent. Jean-Pierre Vincent nous fait entendre la modernité de ces combats sans pitié en restant d'une fidélité totale à la mécanique comique, noire et cruelle, d'un auteur incontournable, grand classique du théâtre français.

Générique

Mise en scène Jean-Pierre Vincent

Texte Molière

Avec Olivia Chatain, Gabriel Durif, Aurélie Edeline, Vincent Garanger, Iannis Haillet, Elizabeth Mazev, Anthony Poupard, Alain Rimoux

  • Assistanat à la mise en scène Léa Chanceaulme
  • Dramaturgie Bernard Chartreux
  • Scénographie Jean-Paul Chambas assisté de Carole Metzner
  • Musique originale Gabriel Durif (d’après les extraits du « Grand divertissement royal de Versailles », Molière-Lully)
  • Costumes Patrice Cauchetier assisté d’Anne Autran
  • Création lumière et vidéo Benjamin Nesme
  • Création son Benjamin Furbacco
  • Maquillage Suzanne Pisteur
  • Régie générale Xavier Libois
  • Habilleuse Annaig Le Cann
  • Régie son Laurent Sassi
  • Régie lumière et vidéo Cédric Enjoubault
  • Réalisation costumes Atelier Caraco
  • Peinture, construction décor et accessoires Les ateliers du Préau, avec Cyrille Florchinger et Clémentine Pignal

Remerciement aux ateliers de la Comédie de Caen — CDN de Normandie.

-

Production déléguée Le Préau — CDN de Normandie — Vire

Coproduction Studio Libre, Théâtre Dijon Bourgogne — CDN

Avec la participation du Jeune Théâtre National.

En savoir +