mc93_icon_1 mc93_icon_10 mc93_icon_11 mc93_icon_12 mc93_icon_13 mc93_icon_14 mc93_icon_15 mc93_icon_16 mc93_icon_17 mc93_icon_18 mc93_icon_19 mc93_icon_2 mc93_icon_20 mc93_icon_21 mc93_icon_22 mc93_icon_23 mc93_icon_24 mc93_icon_25 mc93_icon_26 mc93_icon_3 mc93_icon_4 mc93_icon_5 mc93_icon_6 mc93_icon_7 mc93_icon_8 mc93_icon_9 menu-billetterie menu-calendrier menu-offcanvas menu-participez menu-saison noir_et_rouge_01 noir_et_rouge_02 noir_et_rouge_03 noir_et_rouge_04 noir_et_rouge_05 noir_et_rouge_06 noir_et_rouge_07 noir_et_rouge_08 noir_et_rouge_09 nouveau_symbol_01 nouveau_symbol_02 nouveau_symbol_03 nouveau_symbol_04 nouveau_symbol_05 nouveau_symbol_06 nouveau_symbol_07 nouveau_symbol_08 nouveau_symbol_09 pass-illimite
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies, nous permettant d'améliorer votre expérience d'utilisation. OK

Saison 2017 / 2018

Présentation

Italienne Scène et Orchestre

Jean-François Sivadier
Théâtre
9 > 28 juillet
3h30 avec entracte – Salle Oleg Efremov

Dans Italienne scène et orchestre, Jean-François Sivadier nous propose de suivre les répétitions de la Traviata, l’un des opéras les plus populaires de Verdi, traduisant par là même, son désir de s’adresser à un large public à travers des formes jubilatoires qui ne cessent d’interroger ce que créer et représenter veulent dire.

Le spectateur devient protagoniste du travail en cours, témoin-acteur des répétitions de cet opéra. Mis en jeu comme choriste sur la scène, puis comme musicien dans la fosse d'orchestre, il plonge au coeur du processus de création et assiste à l'éternelle petite guerre entre le plateau et la fosse, les mots et les notes, le metteur en scène et le chef d'orchestre. Le spectacle conçu comme une déclaration d'amour et de guerre au monde de l'opéra, nous fait ainsi découvrir l'univers des coulisses, où tentent de s'accorder les ego des chanteurs, du metteur en scène, du chef d'orchestre, les aléas de la technique et l'enfer du planning. Avec cette mise en abîme du théâtre, cette abolition de la frontière entre acteurs et spectateurs, Italienne scène et orchestre, se vit avant tout comme une véritable expérience.

Spectacle présenté dans le cadre du Festival Paris l'été

En raison de la scénographie, le spectacle est déconseillé aux personnes à mobilité réduite.

Générique

Texte et mise en scène Jean-François Sivadier

Avec Nicolas Bouchaud, Marie Cariès, Charlotte Clamens, Vincent Guédon, Jean-François Sivadier, Nadia Vonderheyden

Collaboration artistique Véronique Timsit
Son Jean-Louis Imbert
Lumière Jean-Jacques Beaudouin
Assistante technique Léa Sarra
Stagiaire à la mise en scène Djo Ngeleka

-

Production de la création Théâtre National de Bretagne — Rennes et Compagnie Italienne avec Orchestre. Avec le soutien de l’Adami.

Production de la reprise MC93 — Maison de la Culture de Seine-Saint- Denis, Compagnie Italienne avec Orchestre.

Coproduction Festival Printemps des comédiens — Montpellier, Festival Paris l’été

Avec le soutien du Ministère de la culture et de la communication.

Les textes Italienne avec orchestre et Italienne scène et orchestre sont publiés aux Éditions Les Solitaires Intempestifs.

Remerciements à Marie Soubestre, Yu Shao, Benjamin Laurent, Pauline Jacobiak, Cécile Kretschmar, Christine Rockstedt, Christine Bruchère, Bel Air Media et au Théâtre Gérard Philipe, CDN de Saint-Denis.

Remerciements aux participants au tournage de la scène du chœur.

Biographie(s)
Jean-François Sivadier

Après son passage au Centre Théâtral du Maine où il travaille avec André Cellier et Didier-Georges Gabily, Jean-François Sivadier intègre l'école du Théâtre National de Strasbourg. Il en sort en 1986 et joue rapidement sous la direction de Didier-Georges Gabily, Alain Françon, Laurent Pelly, Stanislas Nordey, Jacques Lassalle, Daniel Mesguisch, Christian Rist, Dominique Pitoiset, Serge Tranvouez, Yann-Joël Collin...

En 1996, il écrit, met en scène et interprète Italienne avec Orchestre à la MC2 : Grenoble puis à l'Opéra de Lyon, l’Opéra Comique et au Théâtre du Châtelet, et termine la mise en scène du diptyque Dom Juan / Chimère de Didier-Georges Gabily, suite au décès de ce dernier. Artiste associé au Théâtre National de Bretagne dès 2000, il y porte à la scène de nouvelles versions de ses pièces Italienne avec Orchestre (2003) – qui obtient le Grand Prix du Syndicat de la critique – et Noli me tangere (2011), créée à l’origine en 1998 pour le Festival « Mettre en scène ». Parmi les autres mises en scène réalisées pour le Théâtre National de Bretagne, citons Le Mariage de Figaro de Beaumarchais (2000), La Mort de Danton de Büchner (2005) – pour lequel il obtient un Molière –, La Dame de chez Maxim de Feydeau (2009), Le Misanthrope (2015) et Dom Juan de Molière (2016).

Toutes ces productions bénéficient d’une tournée nationale et d’une série de représentations parisiennes. Habitué du Festival d’Avignon, Jean-François Sivadier y présente entre autres La Vie de Galilée de Brecht, Le Roi Lear de Shakespeare (2007) mais aussi Partage de Midi de Claudel (2008), en collaboration avec Gaël Baron, Nicolas Bouchaud, Charlotte Clamens et Valérie Dréville. Depuis 2004, il travaille régulièrement avec l’Opéra de Lille, où il met en scène Madame Butterfly (2004), Wozzeck (2007), Les Noces de Figaro (2008), Carmen (2010), Le couronnement de Poppée (2012) et Le Barbier de Séville (2013). Au festival d'Aix-en-Provence,il met en scène en 2011 La Traviata (qui entre au répertoire du Staatsooper de Vienne) et en 2017 Don Giovanni qu'il reprendra en décembre 2018 à l'opéra de Bologne.