mc93_icon_1mc93_icon_10mc93_icon_11mc93_icon_12mc93_icon_13mc93_icon_14mc93_icon_15mc93_icon_16mc93_icon_17mc93_icon_18mc93_icon_19mc93_icon_2mc93_icon_20mc93_icon_21mc93_icon_22mc93_icon_23mc93_icon_24mc93_icon_25mc93_icon_26mc93_icon_3mc93_icon_4mc93_icon_5mc93_icon_6mc93_icon_7mc93_icon_8mc93_icon_9menu-billetteriemenu-calendriermenu-offcanvasmenu-saisonnoir_et_rouge_01noir_et_rouge_02noir_et_rouge_03noir_et_rouge_04noir_et_rouge_05noir_et_rouge_06noir_et_rouge_07noir_et_rouge_08noir_et_rouge_09nouveau_symbol_01nouveau_symbol_02nouveau_symbol_03nouveau_symbol_04nouveau_symbol_05nouveau_symbol_06nouveau_symbol_07 nouveau_symbol_08nouveau_symbol_09pass-illimite

Saison 2017 / 2018

Nouvelle salle
Présentation

L'Empire des lumières

Arthur Nauzyciel
Théâtre
5 > 10 décembre
- 2h10

Une rencontre artistique majeure réunissant un auteur, des acteurs coréens - dont Moon So-ri - et un metteur en scène français pour raconter le basculement, en vingt-quatre heures, de la vie d’un couple. Une quête, en paroles et en superbes images, des déchirures intimes au cœur d’une ville, Séoul, et d’un pays lui-même fracturé entre Nord et Sud.

L’histoire : un espion « dormant » nord coréen reçoit l'ordre de quitter Séoul et d'abandonner sa famille… En un instant sa vie tranquille, banale et anonyme explose en une déflagration qui détruit les bases sur lesquelles il avait tout construit. À partir de ce roman emblématique de Kim Young-ha, tableau de la Corée contemporaine toujours traversée par cette partition déchirante entre le Nord et le Sud, Arthur Nauzyciel donne à voir et à entendre les parcours parallèles d'un homme et d'une femme qui ouvrent les yeux sur le confort tranquille mais mensonger dans lequel ils vivaient. L'intime, ici, est bouleversé par l'Histoire. Cela sera traduit par petites touches à travers les images vidéos et les notations personnelles que le metteur en scène a demandé aux acteurs d'ajouter à l'adaptation du roman.

Portée par l'intensité de jeu des acteurs, en particulier Moon So-ri, star du cinéma coréen, cette journée bouleversante, entre vérité et mensonge, entre rêve et réalité, nous entraîne dans une sorte de double radiographie : celle, intime, des individus et celle, sombre, d'une société qui doute d'elle-même.

Générique

Mise en scène Arthur Nauzyciel

D’après le roman de Kim Young-ha
Adaptation de Valérie Mréjen et Arthur Nauzyciel

Avec Ji Hyun-jun, Moon So-ri, Jung Seng-gil, Yang Dong-tak, Yang Savine Yang, Kim Han, Kim Jung-hoon, Lee Hong-jae

Scénographie Riccardo Hernandez
Lumière et design vidéo Ingi Bekk
Réalisation, image et montage vidéo Pierre-Alain Giraud
Son Xavier Jacquot
Costumes Gaspard Yurkievich
Maquillage et coiffures Baek Ji-young

-

Production National Theater Company of Korea (NTCK), Théâtre National de Bretagne

Coproduction CDN Orléans/Loiret/Centre, dans le cadre de l’Année France-Corée 2015-2016.

Biographie(s)
Arthur Nauzyciel

Après des études d’arts plastiques et de cinéma, il entre en 1987 à l’école du Théâtre national de Chaillot dirigée par Antoine Vitez.

D’abord acteur, il crée ses premières mises en scène au CDDB-Théâtre de Lorient, Le Malade imaginaire ou le Silence de Molière d’après Molière et Giovanni Macchia (1999) et Oh les beaux jours de Samuel Beckett (2003), présenté à l’Odéon-Théâtre de l’Europe et à Buenos Aires.

Suivront, en France : Place des héros qui marque l’entrée de Thomas Bernhard à la Comédie-Française (2004) ; Ordet (la parole) de Kaj Munk au Festival d’Avignon (2008) et au théâtre du Rond-Point dans le cadre du Festival d’Automne à Paris ; Jan Karski (mon nom est une fiction) d’après le roman de Yannick Haenel au Festival d’Avignon (2011) ; Faim de Knut Hamsun, avec Xavier Gallais, au théâtre de la Madeleine (2011) ; La Mouette de Tchekhov (2012) dans la Cour d’honneur du Palais des papes au Festival d’Avignon ; Kaddish d’Allen Ginsberg (2013). En janvier 2015, il crée Splendid’s de Jean Genet, avec les comédiens américains de Julius Caesar et Xavier Gallais.

Il travaille régulièrement aux États-Unis, et crée à Atlanta deux pièces de B.-M. Koltès : Black Battles With Dogs (2001) puis Roberto Zucco (2004), et à Boston, pour l’A.R.T. Abigail’s Party de Mike Leigh (2007) et Julius Caesar de Shakespeare (2008). À l’étranger, il crée des spectacles repris ensuite en France ou dans des festivals internationaux : à Dublin, L’Image de Beckett (2006) avec Damien Jalet et Anne Brochet, Lou Doillon puis Julie Moulier ; au Théâtre National d’Islande, Le Musée de la mer de Marie Darrieussecq (2009) ; au Théâtre national de Norvège, Abigail’s Party de Mike Leigh (2012) ; au Mini teater de Ljubljana en Slovénie, Les Larmes amères de Petra von Kant de Rainer Werner Fassbinder (2015) ; au National Theater Company of Korea (NTCK), L’Empire des lumières de Kim Young-ha (2016).

Il travaille également pour la danse et l’opéra : il met en scène Red Waters (2011), opéra de Lady & Bird (Keren Ann Zeidel et Bardi Johannsson) et participe à la création de Play (2011) du chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui et de la danseuse Shantala Shivalingappa. Pour ses projets, il collabore régulièrement avec d’autres artistes : Miroslaw Balka, Étienne Daho, Matt Elliott, Christian Fennesz, Damien Jalet, José Lévy, Erna Omarsdottir, l’Ensemble Organum, Sjon, Winter Family. En juin 2015, il interprète, sous sa direction, le monologue de Pascal Rambert De mes propres mains au Théâtre des Bouffes du Nord.

Il a dirigé le CDN Orléans / Loiret / Centre de 2007 à décembre 2016. Depuis le 1er janvier 2017, Arthur Nauzyciel a pris ses fonctions comme directeur au Théâtre national de Bretagne à Rennes.

tarifs

25€ à 9€

Vous souhaitez réserver par téléphone ?
Contactez-nous au +33 (0)1 41 60 72 72

À savoir

En coréen, surtitré en français

La Garderie éphémère
Chaque samedi, la MC93 s'occupe de vos enfants pendant que vous assistez au spectacle. + d'infos