mc93_icon_1mc93_icon_10mc93_icon_11mc93_icon_12mc93_icon_13mc93_icon_14mc93_icon_15mc93_icon_16mc93_icon_17mc93_icon_18mc93_icon_19mc93_icon_20mc93_icon_21mc93_icon_22mc93_icon_23mc93_icon_24mc93_icon_25mc93_icon_26mc93_icon_3mc93_icon_4mc93_icon_5mc93_icon_6mc93_icon_7mc93_icon_8mc93_icon_9menu-billetteriemenu-calendriermenu-offcanvasmenu-saisonnoir_et_rouge_01noir_et_rouge_02noir_et_rouge_03noir_et_rouge_04noir_et_rouge_05noir_et_rouge_06noir_et_rouge_07noir_et_rouge_08noir_et_rouge_09nouveau_symbol_01nouveau_symbol_03nouveau_symbol_04nouveau_symbol_05nouveau_symbol_06nouveau_symbol_07 nouveau_symbol_08nouveau_symbol_09pass-illimite
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies, nous permettant d'améliorer votre expérience d'utilisation. OK

Saison 2017 / 2018

Salle Oleg Efremov
Présentation

La Fabrique des monstres

ou démesure pour mesure - Jean-François Peyret
Théâtre, Musique — Création
8 > 13 juin
- 2h15

Sur les traces de Mary Shelley et de sa créature monstrueuse Frankenstein, Jean-François Peyret invente un théâtre curieux des phénomènes scientifiques.

Il interroge notre époque hors de tout didactisme, avec humour et finesse, mettant en valeur ce que la science peut avoir de poétique et réunit pour l’occasion Jeanne Balibar, Jacques Bonnaffé, Joël Maillard et Victor Lenoble.

Avec ManiFeste-2018, festival de l’Ircam​-Centre Pompidou.​

 

La presse en parle !


Le Temps, le 29 janvier 2018 par Alexandre Davidoff (lire l'article)
"Jeanne Balibar, électrique sur les pas de Frankenstein" (...) "Avec La Fabrique des monstres, Jean-François Peyret signe un spectacle brûlant d’intelligence"

 

 

Générique

Conception Jean-François Peyret

Avec Jeanne Balibar, Jacques Bonnaffé, Victor Lenoble, Joël Maillard

Composition musicale Daniele Ghisi — commande Ircam-Centre Pompidou
Réalisation en informatique musicale Ircam Robin Meier
Scénographie Nicky Rieti
Lumière Bruno Goubert
Collaboration dramaturgique Julie Valero
Costumes Maïlys Leung Cheng Soo et Nicky Rieti
Assistanat mise en scène Solwen Duée

-

Production Théâtre Vidy-Lausanne, Compagnie tf2 

Coproduction Ircam — Centre Pompidou, L’Hexagone — Scène Nationale Arts Sciences Meylan,  L’Estive — Scène Nationale de Foix et de l’Ariège, Le Théâtre de Caen

Avec le soutien de MC93 — Maison de la culture de Seine-Saint-Denis, Bobigny, Communauté Universitaire Grenoble Alpes — IDEX Rayonnement culturel social, L’avant-Scène, the french Theatre Workshop of Princeton University’s Department of French and italian

Avec le soutien de la SPEDIDAM Société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées

Remerciements François Ansermet, Judith Brouste, Denis Duboule, Richard Frackowiack, Alain Prochiantz, Thomas Boccon-Gibod

Biographie(s)
Jean-François Peyret

La singularité de Jean-François Peyret est de travailler et de jouer à partir de textes littéraires et philosophiques ou de questions scientifiques, tâchant d’imaginer un « théâtre de l’ère scientifique» (Brecht). Ainsi, il propose sur scène des variations sur le thème du destin technique de l’homme, des réflexions rêveries autour du vivant et de l’artificiel, du corps et de la machine. Dans les années 1980, il travaille avec le traducteur, essayiste et metteur en scène Jean Jourdheuil, tricotant avec lui des spectacles de haut vol sur Michel de Montaigne, William Shakespeare, L’Arétin, Lucrèce, et faisant connaître l’œuvre de Heiner Müller.

Jean-François Peyret a fondé sa propre compagnie tf2 en 1995, proposant des usages très personnels de la scène, « exposant », comme il le dit, son théâtre à la science en faisant spectacle commun avec le biologiste Alain Prochiantz (Le Traité des formes ou Ex vivo/In vitro) ou en confrontant son théâtre aux problèmes de l’intelligence artificielle (spectacles tournant autour d’Alan Turing). De même dans Les Variations Darwin (2004-2005) ou Tournant autour de Galilée (2008), il convoque à sa manière des savants fondateurs de la modernité. Re:Walden (2013-2014) constitue un exercice où le texte de Walden ou la Vie dans les bois de l’écrivain américain Henry David Thoreau vient hanter le théâtre.

Avec Citizen jobs, il tire un portrait scénique du fondateur d’Apple, Steve Jobs, l’ex-hippie devenu capitaine d’industrie révolutionnaire. Porté par le formidable comédien Jos Houben, Citizen Jobs est une réflexion théâtrale sur l’ingéniosité humaine.

Ircam - Institut de recherche et coordination acoustique/musique

L’Institut de recherche et coordination acoustique/musique est aujourd’hui l’un des plus grands centres de recherche publique au monde se consacrant à la création musicale et à la recherche scientifique. Lieu unique où convergent la prospective artistique et l’innovation scientifique et technologique, l’institut est dirigé par Frank Madlener et réunit plus de cent soixante collaborateurs.

L’Ircam développe ses trois axes principaux – création, recherche, transmission – au cours d’une saison parisienne, de tournées en France et à l’étranger et de deux rendez-vous annuels : ManiFeste qui allie un festival international et une académie pluridisciplinaire, le forum Vertigo qui expose les mutations techniques et leurs effets sensibles sur la création artistique.

Fondé par Pierre Boulez, l’Ircam est associé au Centre Pompidou sous la tutelle du ministère de la Culture. L’Unité mixte de recherche STMS (Sciences et technologies de la musique et du son), hébergée par l’Ircam, bénéficie de plus des tutelles du CNRS et de Sorbonne Université.

www.ircam.fr

Daniele Ghisi

Né en 1984, Daniele Ghisi se forme à la composition au conservatoire de Bergame avec Alberto Colla puis avec Stefano Gervasoni, en parallèle de ses études de mathématiques à l’université de Milan. En 2008-2010, il suit le Cursus de composition et d’informatique musicale de l’Ircam. À l’issue de sa formation, il aura bénéficié des conseils de P. Billone, A. Solbiati, A. Corghi, H. Lachenmann, G. Benjamin, B. Ferneyhough, M. Jarrell et F. Paris.
Il est compositeur en recherche à l’Ircam (2012- 2013), assistant de recherche à la Haute École de musique de Genève (2013-2014) et il est diplômé en 2017 du Doctorat de Musique : recherche en composition (Sorbonne Université/Ircam). Cofondateur du blog www.nuthing.eu, il y contribue régulièrement. Il est aussi cocréateur, avec le compositeur Andrea Agostini, du projet bach : automated composer’s helper, environnement informatique d’aide à la composition.

Robin Meier

Musicien de formation, Robin Meier étudie la composition à Zurich et à Lucerne. Diplômé en composition électroacoustique au CNR de Nice, il obtient le diplôme de philosophie cognitive de l’École des hautes études en sciences sociales de Paris. Ses travaux artistiques s’articulent autour de l’émergence de l’intelligence naturelle et artificielle et du rôle de l’homme dans un monde de machines. Décrit comme « artiste du futur » (Le Monde) ou « maestro des essaims » (Nature) ou simplement « pathétique » (Vimeo), ses travaux sont montrés dans des institutions internationales telles que le Palais de Tokyo, le Musée d’art moderne de Paris, SIGGRAPH Yokohama, Nikola Lenivets Moscou, SoundReasons New Delhi, Art Basel en Suisse et la Biennale de Shanghai. Actuellement, son projet Synchronicity est présenté au Broad Museum de East Lansing.

En savoir +

Dates
  • ven 08 juin 201820h30
  • sam 09 juin 201818h30
  • dim 10 juin 201816h30
  • mar 12 juin 201820h30
  • mer 13 juin 201820h30
tarifs

25€ à 9€

Vous souhaitez réserver par téléphone ?
Contactez-nous au +33 (0)1 41 60 72 72

À savoir

La Garderie éphémère
Chaque samedi, la MC93 s'occupe de vos enfants pendant que vous assistez au spectacle. + d'infos