mc93_icon_1mc93_icon_10mc93_icon_11mc93_icon_12mc93_icon_13mc93_icon_14mc93_icon_15mc93_icon_16mc93_icon_17mc93_icon_18mc93_icon_19mc93_icon_2mc93_icon_20mc93_icon_21mc93_icon_22mc93_icon_23mc93_icon_24mc93_icon_25mc93_icon_26mc93_icon_3mc93_icon_4mc93_icon_5mc93_icon_6mc93_icon_7mc93_icon_8mc93_icon_9menu-billetteriemenu-calendriermenu-offcanvasmenu-saisonnoir_et_rouge_01noir_et_rouge_02noir_et_rouge_03noir_et_rouge_04noir_et_rouge_05noir_et_rouge_06noir_et_rouge_07noir_et_rouge_08noir_et_rouge_09nouveau_symbol_01nouveau_symbol_02nouveau_symbol_03nouveau_symbol_04nouveau_symbol_05nouveau_symbol_06nouveau_symbol_07 nouveau_symbol_08nouveau_symbol_09pass-illimite

Saison 2017 / 2018

Nouvelle salle
Présentation

Le camion

Marine de Missolz
Théâtre — Création
14 > 22 octobre
- 1h15

Un film hors norme de Marguerite Duras réinventé sur un plateau de théâtre avec une inventivité scénique qui inscrit le récit dans une modernité réjouissante. Sur scène, trois comédiens jouent à Duras, portent la vérité profonde de sa poésie et la décalent dans un esprit de provocation espiègle !

 

Le film de Duras propose une forme narrative extrêmement singulière, libre, ouverte et percutante. Le récit au conditionnel, tenu par le dialogue entre Gérard Depardieu et Marguerite Duras, décale l’espace factuel auquel nous confronte le cinéma traditionnel, pour nous entrainer sur le terrain poétique de l’imaginaire, vers la multitude des champs du possible.

Le Camion parle du poids métaphysique du monde, de la douleur d’être dans un monde déshabité par le sens. Après la mort de Dieu, l’échec du politique nous laisse quelque peu désemparés. En quoi pouvons-nous encore espérer ?

Empreint d’un questionnement sur la désorientation que subit notre époque, parodie des formes radicales de l'art contemporain, le spectacle de Marine de Missolz tente de mettre en acte une autocritique gaie, vivante, drôle et pleine de tendresse.

Générique

Mise en scène Marine de Missolz

Texte Marguerite Duras

Avec Olivier Dupuy, Hervé Guilloteau, Laurent Sauvage

Collaboration artistique Nicole Deschaumes
Lumière Philippe Berthomé assisté de Arnaud Godest
Musique Matt Elliott
Vidéo Tesslye Lopez
Décor et costumes Ateliers du Théâtre national de Strasbourg.

Stagiaire lumière Mathilde Domarle

-

Production Théâtre national de Strasbourg, Compagnie l’Etang Donné.

Coproduction MC93 — Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis, TU — Nantes, Le lieu unique — Scène nationale de Nantes.

Avec le soutien du Département de Loire-Atlantique, de la Ville de Nantes et de Grosse Théâtre.

Avec le soutien de l’État — DRAC des Pays de la Loire.

Création le 12 septembre 2017 au TNS — Strasbourg.

Le Camion est publié aux Éditions de Minuit.

Biographie(s)
Marine de Missolz

Après des études de Philosophie et de Lettres modernes, Marine de Missolz effectue une formation théâtrale au conservatoire de Nantes, puis à l’école du T.N.B. à Rennes. Elle y met en scène La Triste désincarnation d’Angie la Jolie, montage de scènes improvisées à partir de la figure d’Angelina Jolie, et de textes extraits de Vous qui habitez le temps de Valère Novarina.

Depuis sa sortie en 2009, elle travaille avec Stanislas Nordey comme comédienne et/ou assistante à la mise en scène dans trois spectacles : 399 Secondes de Fabrice Melquiot, Se Trouver de Luigi Pirandello, et Tristesse Animal noir de Anja Hilling. Elle joue dans Faire  de et mis en scène par Frédéric Mauviginer, dans L’Indestructible Madame Richard Wagner de et mis en scène par Christophe Fiat, dans Kill the Cow  de et mis en scène par Hervé Guilloteau, ainsi que dans une performance orchestrée par Ivica Buljan à partir des poèmes de Tomaz Salamun.

Elle travaille également comme assistante à la mise en scène auprès de Nadia Xerri-L. pour la création de L’Instinct de l’instant, comme comédienne et assistante à la mise en scène dans Britannicus et Bérénice de Jean Racine, mis en scène par Xavier Marchand. En 2012, elle participe à Crêpetown, un projet hybride du festival Voyage à Nantes, en tant qu’ordinatrice du secteur « arts vivants ». En 2014, elle co-écrit et co-met en scène un solo de danse Ruines, avec la chorégraphe et interprète Tatiana Julien.

Dernièrement, elle a joué dans Les Particules élémentaires de Michel Houellebecq, dans une adaptation et mise en scène de Julien Gosselin. Elle a accompagné Benjamin Barou-Crossman à la mise en scène de El Duende de Federico Garcia Llorca.

Dates
tarifs

25€ à 9€

Vous souhaitez réserver par téléphone ?
Contactez-nous au +33 (0)1 41 60 72 72

À savoir

La Garderie éphémère
Chaque samedi, la MC93 s'occupe de vos enfants pendant que vous assistez au spectacle. + d'infos

Télécharger le programme de salle.