mc93_icon_1 mc93_icon_10 mc93_icon_11 mc93_icon_12 mc93_icon_13 mc93_icon_14 mc93_icon_15 mc93_icon_16 mc93_icon_17 mc93_icon_18 mc93_icon_19 mc93_icon_2 mc93_icon_20 mc93_icon_21 mc93_icon_22 mc93_icon_23 mc93_icon_24 mc93_icon_25 mc93_icon_26 mc93_icon_3 mc93_icon_4 mc93_icon_5 mc93_icon_6 mc93_icon_7 mc93_icon_8 mc93_icon_9 menu-billetterie menu-calendrier menu-offcanvas menu-participez menu-saison noir_et_rouge_01 noir_et_rouge_02 noir_et_rouge_03 noir_et_rouge_04 noir_et_rouge_05 noir_et_rouge_06 noir_et_rouge_07 noir_et_rouge_08 noir_et_rouge_09 nouveau_symbol_01 nouveau_symbol_02 nouveau_symbol_03 nouveau_symbol_04 nouveau_symbol_05 nouveau_symbol_06 nouveau_symbol_07 nouveau_symbol_08 nouveau_symbol_09 pass-illimite
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies, nous permettant d'améliorer votre expérience d'utilisation. OK

Saison 2022-2023

Présentation

Le Suicidé, vaudeville soviétique

Jean Bellorini – Nicolaï Erdman
Théâtre — création 2022
Du 9 au 18 février 2022
2h15 – Salle Oleg Efremov

Un suicide annoncé constitue le ressort de cette farce grinçante : toutes sortes de personnes cherchent à tirer profit du geste fatidique en transformant le futur suicidé en emblème d’une cause désespérée ou opportuniste. Problème : le suicidaire, lui, commence à en retrouver le goût de vivre ! Suspense…

Cette pièce écrite par Nicolaï Erdman sous l’ère de Staline fut interdite du vivant de son auteur. S’agissant d’adversité du quotidien et de vanités humaines, cette satire sociale garde tout son sens par-delà le contexte qui l’a inspirée. Tout est traité ici sous un angle iconoclaste et loufoque, provoquant un rire cathartique en lieu et place du désespoir. Appuyé par quatre musiciens et une troupe exceptionnelle au plateau, c’est, en filigrane, un hymne à la vie qui résonne.

Avec Nanterre-Amandiers, centre dramatique national

Générique

Mise en scène de Jean Bellorini

D’après Le Suicidé de Nicolaï Erdman publié aux éditions Les Solitaires Intempestifs, traduit par André Markowicz.

Avec François Deblock, Mathieu Delmonté, Karyll Elgrichi, Anke Engelsmann, Jacques Hadjaje, Clara Mayer, Liza Alegria Ndikita, Marc Plas, Mélodie-Amy Wallet, Gérôme Ferchaud, Clément Durand, Matthieu Tune, Antoine Raffalli, Damien Zanoly

Musiciens Anthony Caillet, Barbara Le Liepvre, Benoît Prisset
Scénographie Véronique Chazal
Costumes Macha Makeïeff
Coiffure et maquillage Cécile Kretschmar
Construction du décor les ateliers du TNP

Assistanat à la mise en scène Mélodie-Amy Wallet

-

Production Théâtre National Populaire

La pièce est publiée aux éditions Les Solitaires Intempestifs.

Biographie(s)

Jean Bellorini s’est d’abord formé comme comédien à l’école Claude-Mathieu. Il crée en 2001 la Compagnie Clair de Lune avec laquelle il monte de nombreux spectacles et reçoit en 2014 les Molières de la mise en scène et du meilleur spectacle du théâtre public pour Paroles gelées et La Bonne Âme du Se-Tchouan. Metteur en scène attaché aux grands textes dramatiques et littéraires, il mêle étroitement dans ses spectacles théâtre et musique et y insuffle un esprit de troupe généreux. Défendant un théâtre populaire et poétique, il est nommé en 2014 à la direction du Théâtre Gérard-Philipe — Centre dramatique national de Saint-Denis, et depuis le 1er janvier 2020, il est le nouveau directeur du Théâtre national Populaire de Villeurbanne.