mc93_icon_1mc93_icon_10mc93_icon_11mc93_icon_12mc93_icon_13mc93_icon_14mc93_icon_15mc93_icon_16mc93_icon_17mc93_icon_18mc93_icon_19mc93_icon_2mc93_icon_20mc93_icon_21mc93_icon_22mc93_icon_23mc93_icon_24mc93_icon_25mc93_icon_26mc93_icon_3mc93_icon_4mc93_icon_5mc93_icon_6mc93_icon_7mc93_icon_8mc93_icon_9menu-billetteriemenu-calendriermenu-offcanvasmenu-saisonnoir_et_rouge_01noir_et_rouge_02noir_et_rouge_03noir_et_rouge_04noir_et_rouge_05noir_et_rouge_06noir_et_rouge_07noir_et_rouge_08noir_et_rouge_09nouveau_symbol_01nouveau_symbol_02nouveau_symbol_03nouveau_symbol_04nouveau_symbol_05nouveau_symbol_06nouveau_symbol_07 nouveau_symbol_08nouveau_symbol_09pass-illimite

Saison 2017 / 2018

Maison de quartier, Pantin
Présentation

Les Amazones

Mylène Bonnet
Lecture
Vendredi 24 novembre à 14h30
- 1h

Écrit en 1749, le texte des Amazones appartient au répertoire classique de notre matrimoine. Le matrimoine est constitué de la mémoire des créatrices du passé et de la transmission de leurs œuvres.

Quand la pièce d'Anne-Marie du Boccage commence, les guerrières amazones viennent de remporter une bataille sur les Grecs. Elles doivent décider du sort de leur prestigieux prisonnier de guerre : Thésée. Entrent alors en ligne de compte les lois de leur cité, les Dieux qui parlent par oracles et les cheffes qui doivent arbitrer. La décision de la reine de sacrifier ou non Thésée scellera le sort du peuple amazone : chaos ou survie. Faire entendre un texte oublié est complexe : il faut lui faire traverser d’un seul pas ses trois siècles de silence et lui donner sa résonance entre passé et présent. C’est ce que nous allons faire en faisant dialoguer ensemble écriture contemporaine et alexandrins.

Aujourd’hui, les Amazones sont à Kobané en Syrie, en Irak, au nord Mali, toujours négligées, toujours oubliées, toujours effacées. Ce sont d'elles dont nous parlerons directement à travers cette tragédie classique.

Générique

Mise en voix Mylène Bonnet

Textes Anne-Marie du Boccage (1749) et May Bouhada (2017)

Avec Louiza Bentoumi, Béatrice Houplain, Myriam Tadessé

Avec la complicité de Lydia Boukhirane et May Bouhada 

-

Avec le soutien du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis.

Dates
  • ven 24 novembre 201714h30
tarifs

Gratuit

À savoir

Maison de quartier
Centre social des Courtillières
1 Avenue Aimé Césaire
93500 Pantin

Voir sur un plan.