mc93_icon_1 mc93_icon_10 mc93_icon_11 mc93_icon_12 mc93_icon_13 mc93_icon_14 mc93_icon_15 mc93_icon_16 mc93_icon_17 mc93_icon_18 mc93_icon_19 mc93_icon_2 mc93_icon_20 mc93_icon_21 mc93_icon_22 mc93_icon_23 mc93_icon_24 mc93_icon_25 mc93_icon_26 mc93_icon_3 mc93_icon_4 mc93_icon_5 mc93_icon_6 mc93_icon_7 mc93_icon_8 mc93_icon_9 menu-billetterie menu-calendrier menu-offcanvas menu-participez menu-saison noir_et_rouge_01 noir_et_rouge_02 noir_et_rouge_03 noir_et_rouge_04 noir_et_rouge_05 noir_et_rouge_06 noir_et_rouge_07 noir_et_rouge_08 noir_et_rouge_09 nouveau_symbol_01 nouveau_symbol_02 nouveau_symbol_03 nouveau_symbol_04 nouveau_symbol_05 nouveau_symbol_06 nouveau_symbol_07 nouveau_symbol_08 nouveau_symbol_09 pass-illimite
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies, nous permettant d'améliorer votre expérience d'utilisation. OK

Saison 2018 / 2019

Présentation

Que viennent les barbares

Myriam Marzouki
Théâtre — Création
13 > 23 mars
Durée 1h40 – Nouvelle Salle

Myriam Marzouki s’interroge : qui aujourd’hui n’est toujours pas perçu comme Français et pourquoi ? Rappelant à nous des personnages historiques, la fiction fait naître les étincelles de rencontres improbables, susceptibles d’éclairer notre présent.

Artiste d’un théâtre de la pensée qui s’engage dans les enjeux de notre époque, Myriam Marzouki détricote les imaginaires qui font que les peaux non blanches n’entrent pas dans la carte postale française. À quelle altérité renvoie cette surface de l’apparence que nul ne choisit ? À quelle peur ? À quelles histoires ? Que viennent les Barbares fait de la scène un laboratoire imaginaire et poétique qui tente de saisir ce qui nous sépare et ce qui nous unit.

ReTOUR d'expériences


Venez partager vos impressions et questionnements de spectateurs avec les chercheurs de l’Institut Convergences Migrations et la metteure en scène, Myriam Marzouki.

Dimanche 17 mars à 17h30 | + d'infos

Générique

Mise en scène Myriam Marzouki

Texte et dramaturgie Sébastien Lepotvin et Myriam Marzouki
Avec des extraits de Constantin Cavafis et Jean Sénac, et des passages librement inspirés des interviews et récits de Mohamed Ali, James Baldwin et Claude Lévi-Strauss 

Avec Louise Belmas, Marc Berman, Yassine Harrada, Claire Lapeyre Mazérat, Samira Sedira, Maxime Tshibangu

  • Scénographie Marie Szersnovicz
  • Lumière Christian Dubet
  • Son Jean-Damien Ratel
  • Costumes Laure Maheo
  • Assistante à la mise en scène et regard chorégraphique Magali Caillet-Gajan

    Stagiaire assistant à la mise en scène Timothée Israël
    Construction décor Ateliers de la MC93

-

Production MC93 — Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis

Coproduction Comédie de Béthune — CDN Hauts-de-France, Comédie de Reims — CDN, La Passerelle — Scène nationale de Saint-Brieuc, Compagnie du dernier soir

Avec le financement de la Région Île-de-France

Avec le soutien de la SPEDIDAM, société de perception et de distribution gérant les droits des artistes interprètes, du théâtre L'Echangeur — Bagnolet.

Ce texte est lauréat de l'Aide à la création de textes dramatiques — ARTCENA.

Avec l’aimable autorisation de France Musique.

Biographie(s)
Myriam Marzouki

Auteure et metteuse en scène

Myriam Marzouki vit à Paris et dirige la Compagnie du dernier soir. Elle découvre le théâtre comme comédienne dans le cadre universitaire parallèlement à des études de philosophie et poursuit sa formation théâtrale à l’Ecole du Théâtre National de Chaillot. Entre 2004 et 2010, elle a mis en scène des textes de Nathalie Quintane, Francis Ponge, Georges Perec, Jean-Charles Massera, Véronique Pittolo, Patrik Ourednik. Avec Emmanuelle Pireyre, elle a collaboré en 2011-2012 en lui passant commande d’un texte inédit, Laissez-nous juste le temps de vous détruire.

En 2011, à l’invitation du Festival d’Avignon, elle crée Invest in democracy dans le cadre de la Session poster, une performance sur la langue de la dictature tunisienne. En 2013, elle crée Le début de quelque chose d’après le texte d’Hugues Jallon au Festival d’Avignon. 

En 2016, elle conçoit et met en scène Ce qui nous regarde, un théâtre poétique et politique, ouvert à la libre interprétation, qui interroge nos imaginaires et nos perceptions des femmes voilées en France. Ce qui nous regarde a été créé au festival Théâtre en mai, avant d’entamer une tournée nationale en 16/17 (Ferme du Buisson, Comédie de Saint-Etienne, Comédie de Valence, Théâtre l’Echangeur / MC93 hors les murs, Comédie de Reims, TNG-Lyon). 

 

Sébastien Lepotvin

Auteur 

Dramaturge et auteur avec Myriam Marzouki de Ce qui nous regarde, il est actuellement codirecteur du Théâtre l’Echangeur — Bagnolet. Auparavant il a été administrateur et co-programmateur du théâtre Les Ateliers de Lyon. Il a également, avec Eric Vautrin, directeur de Poésie/Nuit, organisé plusieurs éditions de cette manifestation dédiée à la poésie contemporaine et a accompagné des artistes de théâtre et de musique tels que Rayess Bek, Alice Laloy, Sébastien Derrey, Clara Chabalier ou Simon Delétang. 

Dates
tarifs

de 25€ à 9€

Vous pouvez aussi réserver
par téléphone au +33 (0)1 41 60 72 72
et par mail.

Venez quand vous voulez !
La saison prochaine,
Adhérez au
 Pass illimité
pour 7€ à 12€ par mois
de septembre à juin !
+ d'infos

À savoir

Avant-spectacle
Samedi 16 mars à 16h30
+ d'infos