mc93_icon_1 mc93_icon_10 mc93_icon_11 mc93_icon_12 mc93_icon_13 mc93_icon_14 mc93_icon_15 mc93_icon_16 mc93_icon_17 mc93_icon_18 mc93_icon_19 mc93_icon_2 mc93_icon_20 mc93_icon_21 mc93_icon_22 mc93_icon_23 mc93_icon_24 mc93_icon_25 mc93_icon_26 mc93_icon_3 mc93_icon_4 mc93_icon_5 mc93_icon_6 mc93_icon_7 mc93_icon_8 mc93_icon_9 menu-billetterie menu-calendrier menu-offcanvas menu-participez menu-saison noir_et_rouge_01 noir_et_rouge_02 noir_et_rouge_03 noir_et_rouge_04 noir_et_rouge_05 noir_et_rouge_06 noir_et_rouge_07 noir_et_rouge_08 noir_et_rouge_09 nouveau_symbol_01 nouveau_symbol_02 nouveau_symbol_03 nouveau_symbol_04 nouveau_symbol_05 nouveau_symbol_06 nouveau_symbol_07 nouveau_symbol_08 nouveau_symbol_09 pass-illimite
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies, nous permettant d'améliorer votre expérience d'utilisation. OK

Saison 2022-2023

Présentation

Ce qu’il faut dire

Stanislas Nordey — Léonora Miano
Théâtre — création 2021
Du 13 au 22 janvier 2023
1h40 – Salle Oleg Efremov

Un texte dramatique puissant et percutant qui s’inscrit dans le mouvement de prise de conscience des afrodescendants quant à leur place dans la société française. Un récit à trois voix entre intime et politique pour faire surgir les vérités cachées par omission ou par mensonge.

Dire ce qu’est « être noire » dans un pays majoritairement blanc, dans un pays où la véritable histoire de la colonisation se cache derrière les lieux communs, les a priori, les fantasmes. Tous ces obstacles qui empêchent le dialogue et le partage sur une histoire commune, l’histoire des rapports tourmentés entre un pays colonisateur et ses colonies, entre des colonisateurs qui envahissent par la force et les colonisés dominés, privés de leur propre histoire, transformés au pire en esclaves, au mieux en citoyens de seconde zone. Trois remarquables jeunes actrices « afropéennes » font entendre la parole de la romancière Léonora Miano, une parole qui se veut « un chant, une célébration » pour sortir de la victimisation et réclamer haut et fort un droit à exister, dans le passé, dans le présent et dans l’avenir.

Le texte La Fin des fins a d’abord été lu et performé par Léonora Miano accompagnée d’un musicien, notamment avec la MC93 à la Bibliothèque Elsa-Triolet de Bobigny en 2017.

Générique

Texte Léonora Miano
Mise en scène Stanislas Nordey

Avec Gaël Baron, Océane Caïraty, Ysanis Padonou, Mélody Pini, et la percussionniste Lucie Delmas

Collaboratrice artistique Claire ingrid Cottanceau
Scénographie Emmanuel Clolus
Costumes Raoul Fernandez
Musique Olivier Mellano
Lumière Stéphanie Daniel
Vidéo Jérémie Bernaert

-

Production Théâtre National de Strasbourg

Ce qu’il faut dire de Léonora Miano est publié et représenté par L’Arche − Éditeur et agence théâtrale © L’Arche 2019.

Remerciements aux Percussions de Strasbourg
Les costumes sont réalisés par les ateliers du TNS.
Le décor est réalisé par les ateliers du Grand-T à Nantes et par les ateliers du TNS.

Sources vidéos
INA/RTF ; Le racisme : 1ère partie ; émission : Faire Face ; date de 1ère diffusion ; 11/09/1961, réalisation Igor Barrère
INA/TF1 ; Se rencontrer : le racisme ; émission : Les visiteurs du mercredi ; 1ère diffusion : 21/11/1979, réalisation Jean Pierre Barizien

Biographie(s)
Stanislas Nordey

Acteur, metteur en scène, pédagogue, trois activités indissociables pour cet artiste qui, depuis 1988, est présent sans relâche sur les scènes françaises et internationales pour faire entendre un théâtre en prise directe avec les problématiques les plus contemporaines. Après avoir fait ses armes sur des textes classiques (Marivaux, Shakespeare, Molière, Feydeau) il se tourne résolument vers les auteurs d’aujourd’hui ou d’un hier proche : Pasolini, Genet, Gabilly, Crimp, Paravidino, Heiner Müller et Falk Richter, qui deviennent de véritables compagnons de route. Après avoir dirigé le Centre dramatique national de Saint-Denis de 1998 à 2001, il est artiste associé au Festival d’Avignon en 2013, puis nommé directeur du Théâtre national de Strasbourg en 2014. À la MC93, il a joué dans Le Récit d’un homme inconnu d’Anatoli Vassiliev en 2018.