mc93_icon_1 mc93_icon_10 mc93_icon_11 mc93_icon_12 mc93_icon_13 mc93_icon_14 mc93_icon_15 mc93_icon_16 mc93_icon_17 mc93_icon_18 mc93_icon_19 mc93_icon_2 mc93_icon_20 mc93_icon_21 mc93_icon_22 mc93_icon_23 mc93_icon_24 mc93_icon_25 mc93_icon_26 mc93_icon_3 mc93_icon_4 mc93_icon_5 mc93_icon_6 mc93_icon_7 mc93_icon_8 mc93_icon_9 menu-billetterie menu-calendrier menu-offcanvas menu-participez menu-saison noir_et_rouge_01 noir_et_rouge_02 noir_et_rouge_03 noir_et_rouge_04 noir_et_rouge_05 noir_et_rouge_06 noir_et_rouge_07 noir_et_rouge_08 noir_et_rouge_09 nouveau_symbol_01 nouveau_symbol_02 nouveau_symbol_03 nouveau_symbol_04 nouveau_symbol_05 nouveau_symbol_06 nouveau_symbol_07 nouveau_symbol_08 nouveau_symbol_09 pass-illimite
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies, nous permettant d'améliorer votre expérience d'utilisation. OK

La Fabrique d’expériences

Présentation

Rencontre avec Léonora Miano

Animée par Catherine Blondeau
Samedi 14 janvier à 15h
– Salle Christian Bourgois

À l'occasion de la présentation en janvier de Ce qu'il faut dire et de Et que mon règne arrive, adaptations de textes de Léonora Miano, la MC93 invite l'autrice à une rencontre animée par Catherine Blondeau.


Biographie

Née à Douala au Cameroun en 1973, Léonora Miano arrive en France en 1991 pour y suivre des études de Lettres anglo-américaines. Elle y passe de longues années avant de s’établir au Togo où elle réside actuellement. Son oeuvre littéraire explore les expériences subsahariennes et afrodescendantes afin de les inscrire dans la conscience du monde, de permettre à chacun d’y trouver le reflet de lui-même, et aux peuples de mieux se comprendre. C’est dans cette optique que son écriture fait une large place à l’intériorité des personnages. Attachée à l’intime et traversée par le politique, la proposition littéraire de Léonora Miano montre les croisements entre la petite et la grande histoire, examinant la manière dont les événements influent sur des destins ordinaires. Léonora Miano a été distinguée à de nombreuses reprises, et les récompenses les plus prestigieuses lui ont été attribuées. Elle reçoit le prix Goncourt des lycéens en 2006 pour son roman Contours du jour qui vient (Plon), le prix Seligmann contre le racisme est attribué à Écrits pour la parole (L’Arche) en 2012, le prix Femina et le Grand prix du roman métis en 2013 pour La Saison de l’ombre (Grasset). Elle reçoit en 2011 le Grand prix littéraire d’Afrique noire pour l’ensemble de son oeuvre. En 2020, l’Université de la Grande région, qui réunit six institutions universitaires européennes dont celle de Lorraine en France, crée le prix littéraire « Frontières Léonora Miano », en hommage à l’écrivaine et à ses engagements.s.