mc93_icon_1 mc93_icon_10 mc93_icon_11 mc93_icon_12 mc93_icon_13 mc93_icon_14 mc93_icon_15 mc93_icon_16 mc93_icon_17 mc93_icon_18 mc93_icon_19 mc93_icon_2 mc93_icon_20 mc93_icon_21 mc93_icon_22 mc93_icon_23 mc93_icon_24 mc93_icon_25 mc93_icon_26 mc93_icon_3 mc93_icon_4 mc93_icon_5 mc93_icon_6 mc93_icon_7 mc93_icon_8 mc93_icon_9 menu-billetterie menu-calendrier menu-offcanvas menu-participez menu-saison noir_et_rouge_01 noir_et_rouge_02 noir_et_rouge_03 noir_et_rouge_04 noir_et_rouge_05 noir_et_rouge_06 noir_et_rouge_07 noir_et_rouge_08 noir_et_rouge_09 nouveau_symbol_01 nouveau_symbol_02 nouveau_symbol_03 nouveau_symbol_04 nouveau_symbol_05 nouveau_symbol_06 nouveau_symbol_07 nouveau_symbol_08 nouveau_symbol_09 pass-illimite
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies, nous permettant d'améliorer votre expérience d'utilisation. OK

La Fabrique d’expériences

Présentation

Thierry Thieû Niang

Résidence Culture à l'Hôpital

La MC93 et l’hôpital Avicenne s’associent pour la mise en place d’une résidence artistique, dans le cadre du programme « Culture à l’hôpital », porté par la DRAC et l’ARS.

« Que peut la danse ? Que peut le corps dansant ? Comment chercher dans la ville monde qu’est l’hôpital le mouvement poétique et dansé de chacune et chacun, de tous ? Comment partager cet espace fragile et commun ? Comment nommer cette circulation sensible de gestes et de corps, ce fragile lien secret et puissant qu’est l’énergie du vivre quand bien même. Que peut apporter la danse ? Que réconcilie-t-elle ? Avec qui ? Pourquoi ?

Aller respectueusement, silencieusement vers les patients, les familles, les soignants, les équipes et chercher avec eux, pour eux un mouvement dansé simple et ouvert. Ces projets sont de vrais chemins sensibles qui permettent de vivre la diversité, le dialogue et la création comme un enrichissement. Comme le dit Edgar Morin « Accomplir l’unité tout en respectant la diversité de chacun est une idée non seulement de fond, mais de projet ». 

Travailler à cet endroit avec chacun, c’est aussi transmuer la plus grande solitude en un endroit de partage et c’est se laisser traverser par les autres et se donner la possibilité de se transformer tout en restant fidèle à un geste intérieur, un souffle. C’est être présent au monde en y renaissant sans cesse, et jusqu’au bout. »

Thierry Thieû Niang

Biographie(s)
Thierry Thieû Niang

Thierry Thieû Niang a initié des ateliers de recherche chorégraphique autour de projets de transversalité – danse, théâtre, musique, arts visuels et littérature – autant auprès de professionnels que d’amateurs, d’enfants et de seniors, de personnes autistes et détenues en France et à l’étranger.

Il a notamment réalisé, au sein le service de gériatrie de l’hôpital Charles Foix d’Ivry, un travail chorégraphique dont le film documentaire Une jeune fille de 90 ans de Valéria Bruni Tedeschi et Yann Coridian retrace la démarche.

Dates